samedi 5 août 2017

L'interphone ne fonctionne toujours pas tome 1, Pierre-Étienne Bram
« Objet : Hola je m'appelle Celia. Et toi ? Je suis celle qui n'arrive pas à te parler sur Meetic...
 Mais tu vois, je ne suis pas totalement muette quand on m'en donne les moyens À bientôt peut être ?
 Celia »
Si seulement j'avais su, au moment d'ouvrir ce mail le tournant que ma vie allait prendre... Beaucoup
 de mes proches n'ont jamais vraiment pu comprendre notre histoire.
 
« Comment as-tu pu continuer à garder contact avec elle après tous les lapins qu'elle t'a mis ? Ne
 crois-tu pas que ça cache quelque chose ? »
« Non, je ne crois pas... Sa vie est compliquée... La mienne n'est pas simple non plus... Et puis
sa voix était tellement envoûtante... »
« Les autres ne comprendront jamais notre histoire... Ne les écoute pas... Demain je serai là... Promis »
Comment résister...



AVIS


« C’est aussi une des raisons qui me poussait à attendre, encore et toujours… Plus
 le temps passait et plus je devais aller jusqu’au bout, histoire de ne pas avoir
 gaspillé tout ce temps pour rien… »
 
 
Comment résister à cette histoire singulière, voire atypique ? Sur un fond autobiographique, Pierre-Etienne Bram relate la relation entre un homme et une femme qui apprennent à se découvrir par écran interposé, à s'aimer jusqu'à ce qu'apparaissent la jalousie, les disputes, et surtout le doute. Car, pendant tous ces mois de communication, les deux protagonistes ne vont jamais se retrouver dans la vie réelle, et ce n'est pas faute d'avoir essayer... Se rencontrant sur Meetic, le narrateur nous raconte l'évolution de sa relation avec Celia, d'abord timide et prudente, puis qui se révèle mois après mois beaucoup plus capricieuse et possessive qu'elle ne le laissait paraître. Après toutes les occasions manqués de se rencontrer enfin, le narrateur ne baisse pas les bras, possédant toujours l'espoir de voir en chair et en os celle qui l'a envoûté. Et même s'il est un des seuls à réellement y croire, ses amis et ses proches s'étant déjà fait une opinion de cette petite-amie invisible, lui ne se décourage pas. 
 
Mais après tout ce temps, comment ne pas douter une seule fois ? Celia est-elle vraiment ce qu'elle laisse paraître ? Lui ment-elle ouvertement ? Mais si oui, pour quelles raisons ? Ces questions sont restées permanentes dans mon esprit jusqu'à la fin de ce premier récit. Je ne suis pas habituée à lire de la romance mais lorsque Pierre-Etienne Bram m'a proposé son ouvrage, j'ai foncé. Une histoire d'amour racontée par un homme et, de plus, autobiographique, c'est une première pour moi dans les deux cas, ce qui m'a encore plus donné envie de me plonger dans ce roman. Et dès les vint premières pages, j'ai été agréablement surprise de me rendre compte que j'étais déjà transportée par cette correspondance internet entre deux inconnus. On ressent parfaitement les émotions et sentiments du narrateur, entre appréhension mais aussi désir de rencontrer sa belle qui a l'air au départ trop parfaite pour être vraie. Comme cet homme, j'ai trouvé Celia irrésistiblement intrigante et attirante par ses origines et les bribes de son histoire qu'elle lui offre. Mais rapidement, elle est de plus en plus bizarre, recule d'un pas pour ensuite avancer de deux. Le lecteur ressent un certain danger émanée d'elle, un mystère, qui va inévitablement séduire le narrateur.  
 
Oui, mais après tous les lapins qu'elle lui pose, le lecteur, tout comme la famille de cet homme amoureux, se pose de plus en plus de questions sur cette femme. Elle qui semble garder des liens étroits avec son ex et collègue, elle ne manque pas de faire souffrir son petit-ami à travers des scènes de jalousie et de caprices alors qu'elle est parfois incapable de répondre à certaines questions, souvent élémentaires sur sa vie quotidienne. Les cachoteries, les quiproquos et les ultimatums tissent peu à peu le centre de cette relation qui semble pour les deux amoureux finalement irrespirable mais indispensable. Car, on ne peut douter de l'amour du narrateur pour Celia, suivant page après page son quotidien presque accaparé exclusivement par cette femme. 
 
Mais Celia de son côté va rester une réelle énigme pour le narrateur et le lecteur, ce qui donne encore plus envie de connaître le fin mot de l'histoire. J'ai parfois ressenti un certain éreintement au vu des réactions et actions de la jeune femme parfois répétitives, sans réussir néanmoins à dévier de ma lecture jusqu'à la fin. Contrairement au narrateur, j'avais perdu la conviction de les voir réunis dans la vraie vie tout en gardant un espoir infime sur un avenir positif pour leur relation. Et avec cette fin, comment ne pas être un tantinet frustrée et envieuse de découvrir la suite ? Merci donc à l'auteur pour l'envoi de son roman, j’espère pouvoir lire le deuxième tome prochainement !
 
 
« C’était violent, méchant, gratuit certes, mais c’était aussi le cri du cœur d’une
 femme incroyablement amoureuse, qui souhaitait désespérément
 protéger son amoureux. »
 
 
 
CONCLUSION
Une romance autobiographique du point de vue d'un homme
 captivante, je suis tout de suite rentrée dans ce récit entrecoupé
 d'occasions manqués, d'espoir et de secrets sur cette
 mystérieuse Celia.

2 commentaires: