samedi 20 septembre 2014

L'Amour est déclaré


Nicolas Rey
J'ai lu
Mai 2014
1ère édition : 2012
158 pages
Contemporain





Nicolas est un anti-héros, autrefois accro à l'alcool, à la cocaïne et aux médicaments. Après ce "léger passage à vide", il s'était fermement résolu à ne plus céder à aucune substance destructrice. Jusqu'à son idylle irrépressible et décalée avec Maud. Pleine de vie jusqu'à l'arrogance, affranchie de nombreux codes sociaux, avide de sexe mais dédaignant le couple, Maud incarne typiquement le genre de femme dont on ne se remet jamais. Et l'amour n'est-il pas la plus dangereuse des addictions ?










Whaow ! Moi qui ne connaissais rien de ce livre ni même le style de l'auteur, je sais une chose : je ne lirais pas de sitôt un autre livre de Nicolas Rey. Laissez moi vous présenter ma déception de l'année 2014 ! Nicolas, une homme de 39 ans libéré de toute drogue et autres addictions, rencontre Maud, une femme atypique avec qui il va commencer une histoire d'amour insipide.

Divisé en petites parties (2 pages maximum pour un chapitre), ce livre nous parle de lui, de son amour pour cette femme, de son agent, et écrit même des conseils dédiés à son fils. Avec ce résumé je pensais vraiment que ça allait me plaire. Mais avec ce langage vulgaire, ces personnages antipathiques pour certains et inintéressants pour d'autres et une histoire brouillonne, je n'ai pas réussi à apprécier ma lecture, loin de là !

Le contraste entre le côté tellement pessimiste du narrateur et ensuite sa mièvrerie à propos de son histoire avec cette femme désolante et auto-destructrice, m'a complètement ennuyée. "L'ennui est déclaré" aurait été davantage fortuit pour ce livre. J'ai pu apprécier "de temps en temps" l'écriture de l'auteur quand elle ne se voulait pas grossière ou prétentieuse. Le reste m'a fatigué. Et heureusement qu'il n'est pas plus long, ou sinon je ne me serais pas forcée à le finir, je l'aurais abandonné sans aucun regret. 


"Depuis le départ, la vie est un grand trucage. Et si le trucage est bien fait, après tout, pourquoi pas."
 
 
CONCLUSION 
Une histoire ennuyeuse, décousue, et sans aucune finesse ni
 aucun fond. Dire que je n'ai pas aimé serait un euphémisme.
 Quand on ressent la prétention de l'auteur dans ce qu'il écrit,
 ça ne peut pas donner un résultat extraordinaire.
4/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire