jeudi 29 janvier 2015

Insurgent tome 2
 
Veronica Roth
HarperCollins
Mai 2012
525 pages
Dystopie, Jeunesse




 

Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs.
Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.
Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être...







 
"I think we cry to release the animal parts of us without losing our humanity."
 
 
Attention, risques de SPOILER si vous n'avez pas lu le premier tome.
 
Alors que le film sortira dans les prochains mois, je me devais de continuer la saga et de lire spécialement ce deuxième tome. Et si le premier tome a frôlé le coup de coeur, je suis beaucoup plus mitigée pour celui-ci.

Ses parents sont morts, comme un de ses plus proches amis. Tris est dévastée et ne sait pas comment remonter la pente alors que la guerre naît entre les factions. Jeanine Matthews, leader des Érudits, a obtenu ce qu'elle voulait mais le reste des Audacieux (Dauntless), aidés par les autres factions vont devoir combattre pour leur liberté.

J'ai été heureuse de retrouver l'univers de Veronica Roth que je trouve très bien trouvé avec cette histoire de factions. De plus, dans ce tome, on s'intéresse davantage aux deux factions "délaissées" dans le premier : les Fraternels (Amity) et les Sincères (Candor). On apprend leur mode de vie et leurs règles. L'action est bien présente, l'auteur nous donnant le droit régulièrement à des scènes de bagarres ou de fuites. Bon, maintenant vous allez me demander où est-ce que ça a pêché.

En un mot : Tris. Je n'en pouvais plus d'elle, elle m'a exaspérée du début à la fin (même si au début j'ai pu encore la comprendre). Elle s'en veut, ne croit plus en elle, et elle pense donc qu'elle peut faire n'importe quoi ! Elle ne réfléchit plus, fonce dans la gueule du loup sans aides, sans plans. Et puis qu'elle arrête de croire que tout est sa faute, elle n'est pas le centre du monde ! J'ai attendu qu'elle se réveille enfin, ce qui heureusement arrive. La fin m'a donné très envie de lire le troisième tome et de comprendre le lien entre Tris et cette société de factions.

Son histoire avec Tobias se dégrade et a pris un peu trop de place dans l'intrigue. Elle lui ment éperdument, ils se disputent tout le temps. Ce n'est pas vraiment ce que je recherchais à la suite du tome 1. Je suis contente par contre d'avoir retrouvé certains personnages comme Uriah ou Tori que j'appréciais dans le tome précédant, et d'en avoir rencontrer de nouveaux. 


"that it would be nice if life worked this way, stripping the dirt from our lives
 and sending us out into the world clean. But some dirt is destined to linger."
 
 
CONCLUSION
Un tome servi par les scènes d'actions et les révélations par
 rapport à ce monde de factions, mais plombé par une héroïne
 exaspérante et suicidaire.
16/20
 12/100

AUTRES AVIS SUR CETTE SAGA

mercredi 28 janvier 2015

Les 5 livres de ma PAL que j'ai le plus envie de lire (9)

Aujourd'hui, rendez-vous avec le Top 10 ! Tous les mercredi, je vous proposerais une liste de
 10 listes ou sujets livresques sur un thème en particulier. Ce concept existe déjà, nommé
 le Top Ten Tuesday et crée par Iani.

Parfois dans votre propre PAL, vous avez des livres qui sur le moment,
 vous font davantage envie que d'autres. C'est mon cas ! Et comme je n'ai
 pas beaucoup de livres dans ma pal (15) j'ai choisis de faire un top 5.

Outlander tome 1 de Diana Gabaldon
Depuis que je l'ai reçu il y a une semaine, je suis comme une petite 
folle ! J'ai vraiment hâte de m'y mettre, ce qui risque d'arriver sous peu ;)

  Insaisissable : Ne m'abandonne pas tome 3 de Tahereh Mafi
Bon alors celui-là, je me demande pourquoi je ne l'ai pas acheté avant, et
maintenant je me demande pourquoi je ne l'ai pas encore lu ^^ Celui-là
aussi sera dans mes prochaines lectures en février, il n'y coupera pas !

  Le trône de fer intégrale 2 de George R.R Martin
Je suis déjà en train de lire le premier tome dans cette intégrale mais je
voudrais pouvoir la lire entièrement dans très peu de temps, ce qui avec
sa grosseur est parfois non envisageable malheureusement...

  Rebecca Kean : Potion macabre tome 3 de Cassandra O'Donnell
J'ai très envie de continuer à découvrir les aventures de Rebecca. Mais pour
ça...il me faut le tome 2 ! x)

  Sous la surface de Martin Michaud
Cadeau que j'ai reçu à Noël, je n'ai aucune idée de l'histoire mais ça risque
d'être du bon thriller (dans la même veine que Thilliez, Giebel,...)


mardi 27 janvier 2015

L'Instant fatal
 
Raymond Queneau
Gallimard, Poésie
Septembre 1966
1ère édition : 1946
216 pages
Poésie

«Constatons que Les Ziaux et L'Instant fatal abordent avec une alacrité réconfortante notre aujourd'hui où s'aggrave une impressionnante dégradation du langage, où la circulation des mots, monnaie de dupe, évoque l'émission hémorragique de petits chèques sans provision. Parmi bien des tumultes au silence pareils, ces poèmes nous émeuvent - et nous intriguent - de savoir conserver toute leur fraîcheur et leur âpreté, l'exact accent de leur chagrin, et le tranchant particulier de leur éclat. Le jeu, qui pour les composer parfois les disloque, sauve à travers eux une certaine gravité : celle de la poésie. Est-il trop tard, est-il trop tôt pour rendre un sens plus pur aux mots de la tribu ? À la tribu, Raymond Queneau, en tout cas, restitue des mots, avec chacun desquels il parle sa vérité ; avec lesquels il nous donne à entendre, sans toutefois le formuler, le secret de la seconde simplicité.» Olivier de Magny.





"Si je parle du temps, c'est qu'il n'est pas encore,
Si je parle d'un lieu, c'est qu'il a disparu,
Si je parle d'un homme, il sera bientôt mort,
Si je parle du temps, c'est qu'il n'est déjà plus,"
 
 
 
Ayant déjà fait un essai avec un autre recueil surréaliste, j'étais un peu préparé. Je ne me suis pas lancée dans l'inconnu, et pour ce genre de poèmes, ce n'est jamais de refus.

Les Ziaux, puis L'Instant fatal, sont des recueils de poèmes, certains rocambolesques, d'autres plus sérieux, mais tous sont toujours bien travaillés. Il s'amuse à décortiquer les mots, à changer leur orthographe, à utiliser des répétitions qui deviennent parfois indigestes, mais sont le plus souvent amusantes.

J'ai trouvé les jeux de mots fins, ils n'alourdissent pas la beauté de certains vers. Les sujets de ces poèmes sont souvent loin d'être drôles mais cette écriture surréaliste apporte un humour et un second degré qui ne fait aucunement tâche, et qui réussit à étonner le lecteur.

Même si j'avais préféré mon premier essai avec le recueil Corps et biens de Robert Desnos, je suis contente d'avoir pu découvrir l’œuvre de Queneau. À ne pas mettre entre toutes les mains, je peux comprendre que ça ne plaise pas à tout le monde, ça reste de la poésie. 


"Misère de ma vie et vie ô ma misère
misère ô ma vie et misère de vie
quelle ombre quels sujets de cette vie amère
vie oh misère amère, oh misère de vie"
 
 
CONCLUSION 
Un recueil finement travaillé rempli de poésie amusantes avec
 un certain second degré, même si quelques tournures de
 phrases peuvent être trop répétitives dans plusieurs poèmes.
18/20
11/100

100ème article article sur le blog ! Merci pour ceux qui le suive et pour vos commentaires <3

dimanche 25 janvier 2015

D'après les bases du C'est lundi que lisez vous ?, je vous ferais tous les dimanches sur mes lectures
 de la semaine, celles que je suis en train de lire, puis les prochaines, avec en plus les
 nouveautés de la semaine sur le blog (chroniques en plus, billets challenge,etc...)
(cliquez sur les couvertures pour lire les chroniques)

Semaine de sagas comme vous aurez pu le remarquer, j'ai fini deux trilogies et je continue doucement une saga, l'année commence bien !

Ce que j'ai lu cette semaine :
http://entournantlespages.blogspot.fr/2015/01/the-lying-game-cache-cache-tome-4-sara.html      
J'ai finis lundi le 4ème tome de The lying game en LC avec Marinette que
 j'ai trouvé très plaisant et qui a fait remonter ma note sur cette saga. J'ai
 (enfin) fini Maléfices tome 3 qui a été une lecture qui m'aura donné quelques
 frissons. J'ai fini une autre trilogie avec Le Paradis

Ce que je lis maintenant : 
               
J'ai commencé Le trône de fer tome 3 que j'avais hâte de découvrir et
 pour le moment. Et promis, je finis Insurgent tome 2 ;) Et je terminerai
 aussi le recueil de poèmes L'instant fatal que j'apprécie beaucoup.

Ce que je lirai ensuite :
   
J'ai très envie de découvrir cet auteur, notamment avec Betty.

Les billets en plus de la semaine :

samedi 24 janvier 2015

La Divine Comédie
 

Dante Alighieri
GF-Flammarion
Novembre 2010
628 pages
Poésie, Classique

 



Le livre raconte un voyage imaginaire qui conduit le poète successivement dans trois lieux. Dans chacun de ces trois mondes, le poète rencontre des personnages mythologiques, historiques ou des contemporains, chacun symbolise une faute ou une vertu spécifique, religieuse ou politique. Le poète décrit avec minutie les punitions qui sont infligées aux pécheurs et les récompenses décernées aux vertueux.


 


L'Enfer (163 pages)

Voilà où le voyage de Dante accompagné de son guide Virgile commence. Pour arriver jusqu'à la vision de la Trinité, Dante va devoir traverser en premier lieu l'Enfer et ses neuf cercles habités par les pêcheurs par ordre de vices.

Je ne m'attendais pas à ça, mais j'ai adoré ce récit découpé en 34 chants qui sont tous magnifiques ! J'avais peur que l'écriture soit lourde et difficilement accessible, mais même si je n'ai pas toujours tout compris (je ne suis pas très calée pour ce qui est de l'histoire biblique, ou l'histoire en général), j'ai été fascinée par ce lieu qu'est l'Enfer. C'est un univers complexe, bien pensé grâce à toute sa mécanique.

Il y a des châtiments horribles, et comme Dante, on pourra avoir envie de plaindre les victimes de ces punitions, mais Virgile, qui est la voix de la raison, rappellera toujours Dante à l'ordre. S'ils sont ici, c'est qu'ils ne sont pas des enfants de coeur. Et notre narrateur va à chaque fois rencontrer ces personnages emblématiques de l'Histoire, qu'ils soit réels ou mythologiques, et leur laisser la parole dans ses chants. 


"Nous reviendrons comme les autres
vers nos dépouilles, mais nulle ne s'en revêtira,
car il n'est pas juste d'avoir ce qu'on jette.


20/20

 
Le Purgatoire (163 pages)

Après avoir traversé l'Enfer, Dante, accompagné du poète et guide Virgile, va devoir franchir le portail du Purgatoire, le lieu où montent les âmes repentis. Il va devoir passer dans les sept cercles où les âmes sont amenés et va continuer à leur demander leur histoire lors de leur vie terrestre.

Le Purgatoire m'a beaucoup moins intéressée que L'Enfer. Il est très bien détaillé et presque aussi complexe que le premier cantica. Néanmoins le début de ce poème m'a semblé long. Les deux personnages se retrouvent dans l'Anti-Purgatoire et nous allons devoir attendre un moment avant d'arriver au réel lieu d'intérêt.

Le lyrisme est toujours le même, toujours aussi beau, même si j'ai été par moments lassée, contrairement à L'Enfer. 


"Il est un lieu là-bas qu'attristent les ténèbres,
mais non les peines, et où les plaintes
ne résonnent pas en cris, mais en soupirs."

 
16/20
 
 
Le Paradis (200 pages)

Me revoici avec le dernier cantica, Le Paradis, qui sera celui qui m'a le moins intéressée. Tout d'abord, mon intérêt n'allait que vers L'Enfer, les deux autres ont été lu par simple curiosité.

Dante se retrouve avec sa muse Béatrice comme guide et va escalader les différents ciels du Paradis. Dans ces ciels habitent des saints, des anges, et les âmes sans pêchés. Notre narrateur continue sa marche vers Dieu et c'est vrai qu'au bout de tout ce temps, j'ai trouvé cela lassant, le temps me semblait long.

Après l'écriture reste toujours la même, aussi magnifique, mais personnellement Le Paradis m'a moins touché, sûrement dû aux croyances (davantage inscrites dans ce cantica) qui ne sont pas les miennes. Je pourrais dire que j'ai lu cette intégrale au moins une fois dans ma vie, et que ça m'a apporté beaucoup d'approfondissement. 


"Et que cela te soit toujours comme plomb aux pieds,
pour aller à pas lents comme un hommes las,
vers le oui et le non que tu ne vois pas ;
car il est le plus bas parmi les sots
celui qui affirme et nie sans distinction,
dans l'un comme dans l'autre cas."

 
14/20
 
 
 CONCLUSION DE L'INTÉGRALE
Une lecture où mon intérêt a été inégal face à ces trois cantica.
 L'écriture a réussi à me faire plonger dans ce récit qui descend
 dans les bas-fond pour ensuite remonter vers la lumière. Elle
 m'a apporté aussi quelques éclaircissement sur de nombreuses
 références contemporaines et modernes.
 
 4/100 et 7/100 et 10/10

jeudi 22 janvier 2015

La trilogie du mal tome 3
Maléfices
Maxime Chattam
Pocket, Thriller
Mars 2015
1ère édition : Mars 2004
639 pages
Thriller

Une ombre inquiétante rôde dans les forêts de l'Oregon. C'est d'abord un employé de l'environnement qui est retrouvé mort, le visage horrifié. Aucune trace du criminel... Dans le même temps, des femmes disparaissent en pleine nuit, pendant le sommeil de leur époux. Pas de trace d'effraction dans les maisons... Et puis se répand une épidémie singulière : les foyers de Portland sont envahis par des araignées aux piqûres mortelles. Les victimes s'accumulent et la psychose s'intensifie. Et s'il n'y avait qu'une seule personne derrière tout cela ?
Un être pas comme les autres. On commence à murmurer le pire : et s'il n'était pas humain ? Joshua Brolin et Annabel O'Donnel vont mener l'enquête, entrer dans la toile et faire face à l'impensable. Une nouvelle génération de tueur.





"On n'avait touché à rien au cours de ces dernières années, laissant les
 saisons s'approprier les murs, et les ombres y danser."
Nous revoilà avec la dernière aventure du détective Joshua Brolin aidé par Annabel, flic de New York. Et ce qu'on peut dire c'est qu'ils arrivent à s'occuper d'affaires dangereuses et haletantes !

Après l'affaire résolue dans In tenebris où les deux inspecteurs se sont rencontrés, on les retrouve à Portland pour une toute autre affaire de meurtres liés aux araignées. Arachnophobes s'abstenir, car oui, même moi qui ne suis pas vraiment apeurée par nos amies à huit pattes, je peux vous dire que j'en ai eu des frissons et certaines fois la paranoïa a eu raison de moi (je suis allée jusqu'à fouiller mon lit pour être sûre de ne pas en rencontrer une par surprise).

Si ce dernier tome est à un niveau en dessous du précédant au niveau du thème des meurtres et ce qui l'entoure, l'intrigue reste très intéressante et j'ai été estomaquée par toute la précision dont est expliqué le mode opératoire du tueur, toute sa complexité, et l'explication donnée par Brolin. Même si c'est extrêmement tordu et glauque, c'est vraiment fascinant ! Néanmoins, ce tome est moins gore que les précédents. J'ai été contente de retrouver le duo Brolin/Annabel, voir comment ils évoluent l'un près de l'autre, leurs doutes, leurs failles. J'ai aimé retrouver aussi les protagonistes du premier tome notamment Larry Salhindro, Meats ou encore la légiste froide comme un glaçon. Et l'auteur aura le mérite de malmener ses personnages et de nous rendre le tout assez réaliste.

Malheureusement, l'écriture contient toujours de nombreuses longueurs qui alourdissent parfois l'histoire. Les 640 étaient-elles vraiment nécessaires ? En tout cas, tout nous expliqué dans les moindres détails, même quand on attend uniquement de l'action.
Au final, j'ai été contente de découvrir ce dernier livre de la trilogie, je n'avais pas d'idées sur l'identité du tueur et la fin est très haletante. Je garderai un bon souvenir de cette trilogie, ayant ma préférence pour le deuxième tome, et le premier étant pour moi le mois bon des trois. 


"La mort est surprenante, monsieur Brolin ; à la côtoyer tous les jours, elle
 devient omniprésente et pourtant si discrète, un état doué d'originalité
 dont nous n'avons pas toujours la clé."
CONCLUSION 
Un dernier tome à vous faire froid dans le dos, haletant et
 toujours aussi bien documenté, même si le deuxième livre reste
 le meilleur pour moi.
17/20 
J'ai lu ce livre avec julie86 et Le boudoir des livres.

9/100
 1/26

AUTRES AVIS SUR CETTE SAGA

mercredi 21 janvier 2015

Mes dix personnages féminins préférés (8)

Aujourd'hui, rendez-vous avec le Top 10 ! Tous les mercredi, je vous proposerais une liste de
 10 listes ou sujets livresques sur un thème en particulier. Ce concept existe déjà, nommé
 le Top Ten Tuesday et crée par Iani.

Après vous avoir montrer mes dix hommes préférés en littérature
 en décembre, c'est maintenant aux tours des filles/femmes !

Trèfle dans Enclave
Je l'admire pour son courage, sa combativité. Elle sait ce qu'elle veut, ce
 qu'elle fait, et contrairement à d'autres héroïnes young-adult, elle passe pas
 20 ans sur ses sentiments amoureux et fait passer avant tout le reste sa
 survie et celle des personnes qu'elle aime.
(Chronique tome 1 - Chronique tome 2)

Juliette dans Insaisissable
J'aime sa fragilité, mais aussi sa force qu'elle accepte peu à peu. Elle
 a peur d'elle même et va prendre au fil du temps confiance en elle et
 ses capacités et veut ce qui est le mieux pour les gens qui l'entourent.
(Chronique tome 1 - Chronique tome 1,5 - Chronique tome 2)

Tris dans Divergent
N'ayant lu pour le moment que le premier tome, je peux dire que j'adore
 Tris pour à peu près les mêmes raisons que Trèfle. Elle est forte et courageuse,
 veut aider se prochains et se découvre plus généreuse et combative qu'elle
 ne le pensait.
(Chronique tome 1)

Aria dans Le trône de fer
Aria est une de mes chouchous dans cette saga (avec Tyrion). J'aime son
 côté garçon manqué, le contraste entre elle et sa soeur Sansa, et l'affection
 qu'elle a pour tous les membres de sa famille, y compris Jon Snow.
(Chronique intégrale 1)

Lumière dans La petite fille qui aimait la lumière
C'est sa force et sa complicité naissante avec ce vieil homme qui m'a
 touchée en plein coeur. Une petite fille qui n'a jamais vraiment connu
 le bonheur et qui va développer une relation dite familiale avec son
 sauveur.

Lena dans Delirium
Ce que j'aime avec Lena, c'est vraiment son évolution au fil des tomes. Au
 départ, elle est docile, a peur de contourner les règles. Puis elle devient
 de plus en plus forte, elle se rebelle contre le système et sait ce qu'elle veut.

Maeve dans Maeve Regan
Maeve, soit on l'adore, soit on ne peut la voir ! Avec le caractère de
 cochon, ça peut se comprendre. Mais avec moi, sa personnalité électrique
 et parfois immature a marché, je me suis beaucoup attachée à elle grâce
 aussi aux relations qu'elles entretient avec les gens autour d'elle et qui a
 rendent parfois un peu plus vulnérable.
(Chronique tome 4)

Thaïs dans Deux petits pas sur le sable mouillé
Quelle force, quel espoir ! Cette petite fille m'a complètement bluffé !
 Elle vit la vie au jour le jour en s'émerveillant de tout, elle sera toujours
 à sourire à la vie même quand la maladie s'assoit un peu trop sur Thaïs.
 Une vraie leçon d'humanité et d'amour.
(Chronique)

Rebecca dans Rebecca Kean
Dans la même veine que Maeve un peu plus haut, Rebecca n'est pas le
 genre à se laisser marcher sur les pieds, revendique ses idées, et elle
 est très têtue ! Il faudrait un peu plus de douceur, ou au moins montrer
 davantage sa petite part de fragilité pour ne pas oublier qu'elle reste
 néanmoins humaine.
(Chronique tome 1)

Elisabeth dans Orgueil et préjugés
Qu'est-ce qu'Élisabeth m'a fait rire avec ses dialogues avec Mr Darcy,
 et sa personnalité qui dénote avec la société où elle vit. Elle est d'une
 fraîcheur qui m'a beaucoup amusé.

Et vous, quelles sont vos héroïnes préférées ? Est-ce que certaines
 sont dans ce top ? Ou y en a t-elles ici qui vous hérissent le poil ?
 Dites-moi tout !

mardi 20 janvier 2015

The lying game tome 4
Cache-cache
 
Sara Shepard
Fleuve noir, Territoires
Août 2013
308 pages
Thriller, Jeunesse





Lorsque j'étais en vie, ma famille semblait parfaite. Mes parents adoptifs m'adoraient, ma petite soeur Laurel m'admirait.

Puis, Emma a pris ma place. Et a découvert que tous mes proches cachaient un secret. Elle doit démasquer mon meurtrier.

Méfie-toi de tous, Emma... Sans exception.








Attention, risques de SPOILER si vous n'avez pas lu les trois premiers tomes.
 
J'avais bien hâte de poursuivre cette saga depuis un moment délaissée et après une petite déception avec le troisième tome, celui-ci a été une très bonne lecture.

Emma usurpe toujours l'identité de sa jumelle Sutton pour trouver son assassin. Aidé d'Ethan elle essaye de faire la part entre les personnes proches de sa soeur et ceux qui lui voudraient du mal, jusqu'à la tuer. Si j'avais trouvé dans le tome précédant un manque flagrant d'actions et de révélations, ici j'ai été servie ! Certaines questions trouvent enfin leurs réponses et certains suspects sont enlevés de la liste. 

Le Jeu du Mensonge prend toujours une place importante de l'intrigue et reste toujours intéressant. J'apprécie que la relation entre les différentes amies de Sutton ne soit plus vraiment la même qu'au tome 1 (les petits noms qu'elles se donnent comme "salope" ou "connasse") mais j'apprécierai un peu plus de moments complices entre elles et entre Sutton et ses parents. 

Pour les personnages, Emma m'agace moins, devient un peu plus réfléchie. Ethan lui n'est pas beaucoup plus approfondi. Par contre je n'en peux plus de Laurel ! J'ai hâte de savoir ce qu'elle cache vraiment puis qu'elle arrête sa crise d'ado. Thayer m'intrigue beaucoup. Par contre je n'ai toujours d'idées sur 'identité du tueur, ce qui est plutôt une bonne chose. 


"Comment s'y étaient prises ces mains pour éteindre la lumière de mes yeux
 et faire s'écouler la vie de mon corps ? Mieux valait ne pas y penser."
 
 
CONCLUSION 
Un tome intriguant et intéressant, avec de nombreuses
 révélations, ce qui manquait au tome précédant.
17/20
 
 
 
J'ai lu ce livre en lecture commune avec Marinette.
 
8/100

dimanche 18 janvier 2015

D'après les bases du C'est lundi que lisez vous ?, je vous ferais tous les dimanches sur mes lectures
 de la semaine, celles que je suis en train de lire, puis les prochaines, avec en plus les
 nouveautés de la semaine sur le blog (chroniques en plus, billets challenge,etc...)
(cliquez sur les couvertures pour lire les chroniques)

Petite semaine par rapport à la précédante (j'étais tombée dans une sorte d'overdose dimanche et lundi)
 mais je suis contente d'avoir pu lire deux livres.

Ce que j'ai lu cette semaine :
 
Le Roi-Lune a été une lecture plutôt mitigée dû à la non-compréhension de la moitié
 du conte (pas de chronique), puis j'ai continuais mon intégrale de La Divine Comédie avec
Le Purgatoire qui est bon même si j'ai préféré de loin L'Enfer

Ce que je lis maintenant :
      
Aucun commentaire sur Insurgent que je n'ai pas encore terminé. Bientot, bientôt
 (Il est en anglais, d'accord ? Ce n'est pas une excuse ?... -_-). Je suis en retard sur ma LC sur Maléfices tome 3,
 mais promis je le finis la semaine prochaine. J'ai aussi commencé The lying game
 tome 4 que je lis en LC avec Marinette <3

Ce que je lirais ensuite :
      
Je finirai mon intégrale de La Divine Comédie avec Le Paradis et commencerai
 un nouveau polar, Betty. Je débuterai aussi le troisième tome de
Le trône de fer qui me tarde de commencer !


Les billets bonus de la semaine :
Chronique Mademoiselle Else
Mes 10 classiques préférés