lundi 28 août 2017

Corps d'État : Sous les cendres tome 2, Christopher Martinolli
 Cinq ans après la sanglante révolte qui a secoué la France, Claire vit avec son nouveau
 mari Benoît. Cinq années qui ont permis à Claire de faire le deuil d'Erwan, son premier amour.
 Cinq années pendant lesquelles la nouvelle présidente n'a jamais rendu le pouvoir. Aujourd’hui,
 le pays semble apaisé et de nouvelles élections vont avoir lieu. Claire est éperdument amoureuse
 de Benoît et malgré les stigmates encore visibles de l'insurrection, le couple coule des jours
 heureux dans le sud de la France. Mais Claire reçoit un message troublant : Erwan est en vie et
 deux agents secrets lui demandent de saboter la campagne de la présidente qui se présente
 comme la candidate favorite. Si Claire veut revoir le père de sa fille, il faudra à tout prix
 empêcher son élection. Claire est la meilleure pour cette mission. Mais est-elle prête à tout
abandonner pour retrouver un fantôme du passé ?
 
 
 
AVIS


Après un court roman mettant en scène Erwan, un assistant parlementaire, tentant de révéler à la face du monde les machinations secrètes du pouvoir français, l'auteur nous offre une suite bienvenue à cette histoire. Le premier tome de Corps d’État proposait de bonnes idées et de bons retournements de situation mais, au vu du manque d'approfondissements et de descriptions, j'avais eu du mal à entièrement adhérer à l'histoire. Ce second tome n'aura malheureusement pas forcément réussi à corriger ce "défaut". Sous les cendres entame son histoire cinq ans après la révolte inscrite dans le première tome, alors qu'Erwan est présumé mort et que Claire, sa femme, a refait sa vie. Elle qui était presque inexistante précédemment devient le personnage principal de ce deuxième tome. Tout en gardant toujours à l'esprit son premier mari qu'elle croit mort, elle a apparemment réussi à avancer aux côtés de Benoit et de ses deux enfants. Ce nouvel homme se montre très patient, compréhensif et apporte un cadre équilibré dans la vie de Claire. Seulement, avec les nouvelles élections présidentielles, celle-ci va devoir faire face aux événements produits cinq ans auparavant. 

Dans un pays où se dessinent des mesures totalitaires, Michelle Desriviere, actuelle Présidente, accepte de proposer de nouvelles élections qui la mettront face à Raphaëlle Bertier, représentante du désir du peuple à entrer dans une Sixième République. Malheureusement, Michelle Desriviere n'est pas réellement prête à abandonner le fort pouvoir qu'elle détient sur toute la nation et entreprend de grands moyens afin que le statut de Présidente lui soit encore offert. Claire, travaillant anciennement dans la politique elle aussi, va devoir pour la survie de sa famille et du pays jouer double-jeu en entrant dans l'équipe de la Présidente. Elle est apparemment la seule qui pourra réussir à déjouer les plans du gouvernement en place, aidée d'une personne dont elle ne pensait plus obtenir l'aide. Le lecteur trouvera dans ce récit un fort dynamisme, mais comme dans le premier tome, certaines scènes sont trop rapides et manquent d'informations pour qu'il arrive à assimiler tout ce qu'il se passe. On peut alors parfois se sentir un peu perdue, devant relire certaines phrases pour ne pas perdre le fil. 

Ces deux romans paraissent posséder davantage une construction scénique, s'attachant en priorité aux scènes d'actions et de rebondissements, qu'une construction purement narrative propre au roman. Je pense que j'aurais davantage apprécié cette histoire si elle avait été retranscrite en film que par ce support romanesque. Autre point qui m'a parfois étonné et gêné : l'auteur s'emploie dans ce second tome à apporter un caractère érotique à la relation entre Claire et Benoit et une certaine vulgarité dans les propos des divers personnages, choses que je ne me rappelle pas avoir rencontré dans le premier tome. L'érotisme entre le protagoniste principal et son mari peut s'expliquer facilement, souhaitant apporter une véritable cassure et un point de non-retour dans la relation de Claire et Erwan. Néanmoins, je n'ai pas compris les raisons pour lesquelles l'auteur a souhaité se montrer aussi cru à cet instant, ou vulgaire à d'autres moments où cela ne m'a pas semblé fortuit. Malgré un bon fil conducteur, ce roman m'a malheureusement déçue, souhaitant personnellement pour cette suite un univers plus approfondi. Je remercie tout de même Christophe Martinolli pour m'avoir permis de découvrir la suite de son histoire qui pourra plaire j'en suis sûre à beaucoup d'autres lecteurs.


« Au nord, les montagnes bleues colorées par la Lune, au sud la mer scintille d'or.
Le spectacle est infini. »
 
 
 
CONCLUSION
Un deuxième tome où l'on découvre plus profondément Claire
  qui était précédemment assez effacée. Le manque de 
 descriptions et d'informations complémentaires m'ont encore
  une fois dérangé pour que je rentre complètement dans
  l'histoire qui se révèle néanmoins dynamique.
 
 
 
AUTRE AVIS SUR CETTE SAGA
http://entournantlespages.blogspot.fr/2017/05/corps-detat-christophe-martinolli-erwan.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire