mardi 2 juin 2015

Le philosophe et le loup
 
Mark Rowlands
France Loisirs
Mai 2011
1ère édition : 2010
281 pages
Témoignage

Mark Rowlands est tout jeune professeur de philosophie à l'université d'Alabama lorsqu'il adopte un loup de six semaines qu'il baptise Brenin. C'est le début d'une cohabitation improbable, dont le philosophe sortira enrichi et transformé à jamais. Du difficile dressage des débuts aux longues promenades dans les montagnes sauvages de l'Alabama, de l'épreuve de la maladie à la naissance des petits de Brenin vont surgir d'extraordinaires leçons de vie.
Une réflexion passionnante sur l'homme et la nature, où le philosophe va réévaluer des questions essentielles comme l'amour, le bonheur, la nature ou la mort. Un document tout à tour poignant et amusant, léger et brillant, qui nous fait comprendre ce que c'est qu'être humain, profondément.







"C'est lui, un loup, qui m'a enseigné ce que c'est qu'être humain."


J'avais acheté ce livre un peu par hasard même si j'étais quasi sûre de l'adorer. Et donc, amoureuse des chiens et des loups que je suis, je me suis laissée emporter par ce témoignage touchant et rempli de réflexions intéressantes.


Mark vit aux États-Unis lorsqu'il découvre une annonce dans le journal pour la vente de louveteaux. Il n'hésite pas à faire les kilomètres qu'il faut pour aller voir ces petites boules de poils, et arrivé à destination, il est impossible de repartir sans l'un deux. Ici commence alors une cohabitation et une forte amitié entre Mark et Brenin.

Mark étant professeur de philosophie, il nous raconte sa vie avec son loup, de l'enfance à sa mort, tout en s'interrogeant sur des questions métaphysiques ou sur la nature des liens entre l'homme et le loup. Aucune chance qu'il mette Brenin et ses congénères à une place inférieure de la notre, nous êtres humains. Il explique son repli face à une société dont les règles et opinions lui sont de plus en plus rebutantes, et rentre bientôt dans une vie solitaire avec son ami, son frère, à poils longs. En comptant aussi Nina et Tess qui vont bientôt rejoindre la famille.

Les réflexions amenées m'ont beaucoup intéressé et il y a évidemment un parti pris du côté de l'auteur, qui ne m'a pas dérangé vu que la majorité du temps, je suis d'accord avec ses pensées, peut-être moins avec ses actions (régime végétarien, etc...). Mais je suis très contente de ce témoignage et je le recommande aux amoureux de nos amis à quatre pattes. 


"Brenin n'était pas un << bien >> que je possédais, et certainement
 pas un << animal de compagnie >>. C'était mon frère. Parfois, et sous certains
 rapports, c'était mon cadet et j'étais son gardien, celui qui le protégeait d'un
 monde qu'il ne comprenait pas et en lequel il n'avait pas confiance."
 
 
CONCLUSION 
Un beau témoignage qui m'a fait réfléchir sur l'âme humaine et
 ce qu'elle peut cacher, celle du loup qui peut lui ressembler à
 certains instants.
17/20

55/100

6 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est vraiment intéressant, ça m'a appris pas mal de choses, surtout sur les faux préjugés sur la confrontation loup/civilisation humaine.

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout, mais je le note. Il m'intéresse beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tombée dessus par hasard à France Loisirs et comme toi il m'intéressais beaucoup, et au final j'en suis très contente :)

      Supprimer
  3. Très belle chronique, roman qui m'intéresse ! Je vais le mettre dans ma liste d'envie :) Merci du partage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien ! Je suis contente qu'il intéresse :)

      Supprimer