lundi 3 avril 2017



Mes lectures :
Mon top 3 de mars est assez varié avec des lectures très différentes les unes des autres. Tout d'abord, je ne pouvais pas commencer ce bilan sans parler de Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie, un extrait d'un de ses discours lors d'une convention en 2012. Ce témoignage sur sa condition de femme dans la société au Nigeria mais également dans la culture occidentale est très intéressant et montre encore le long chemin à faire pour que l'homme et la femme soient à égalité sans laisser l'un des deux en position d'infériorité. Ce petit livre est utile et amène à s'interroger, d'autant plus avec Les Marieuses, une nouvelle qui suit ce discours où l'auteur nous met face à la difficulté de s'intégrer dans une société qui n’est pas la notre. Je dois ensuite remercier la maison d'édition Anne Carrière pour l'envoi de Villa Taylor de Michel Canesi et de Jamil Rahmani qui a été une agréable surprise. J'ai été étonnée de la douceur et de la justesse des mots de ces deux hommes qui s'emploient à écrire le point de vue d'une femme entre deux cultures et en quête d'identité. Puis, il y a eu le premier tome de Six of crows de Leigh Bardugo qui ne m'a pas déçu malgré tous les bons avis que j'avais lu. Les personnages sont réellement le point fort de cette histoire. Cette fois-ci dans cet univers fantasy, nous suivons les "méchants", une troupe de joyeux voleurs et manipulateurs prêts à tout pour gagner leur gain.

 
         
En mars, j'ai enfin pu découvrir une des histoires d'Arthur Conan Doyle avec Le Chien de Baskerville. C'est la première fois que je rencontrais Sherlock Holmes et son acolyte Watson en littérature, et je n'ai pas été déçue ! Je suis restée happée jusqu'au bout par cette enquête qui cache au fil du temps davantage de mystères. Et les réflexions de Sherlock sont très intéressantes à lire. En thriller, j'ai eu également mon compte avec Au fond des bois de Karin Slaughter. L'auteure prend le temps d'apporter une consistance à ses personnages et à les faire évoluer grâce à l'enquête principale mais également avec tout ce qui se passe autour. Ça a été une lecture efficace et très intéressante qui m'a donné envie de découvrir d'autres thrillers de cette auteure. Et pour une petite touche de fraîcheur et d'humour, rien de mieux que Charley Davidson ! Ce neuvième tome se présente davantage comme une transition que comme une continuité à l'histoire mais j'ai apprécié cette sorte de "pause". Darynda Jones nous fait redécouvrir les personnages d'une manière différente dans un nouveau décor.


         
Quel plaisir de retrouver la plume de René Barjavel ! Étant très intéressée par les textes médiévaux et par les légendes arthuriennes, j'ai grandement apprécié L'Enchanteur, une réécriture de ces légendes avec comme personnage central Merlin. Avec second degré et modernité, Barjavel réussit à produire un récit agréable et captivant, en réutilisant les codes de ces histoires en les modernisant et en y apportant sa touche toute personnelle. La Silencieuse d'Ariane Schréder a été un parfait entre-deux. Cette ballade silencieuse pleine de poésie, d'introspection et de contemplation a été agréable. La narratrice laisse vivre les autres personnages autour d'elle jusqu'à réussir ensuite à vivre sa propre vie et son propre bonheur. Emily Bleeker propose avec Quand je serai partie un récit un peu plus dramatique qui m'aurait entièrement comblée si l'auteure aurait choisi de rester sur le postulat de base. J'aurais aimé être davantage face aux émotions de Luke qui découvre les différentes lettres de sa femme décédée, mais une sorte de suspense se crée rapidement jusqu'à être le sujet principal de l'intrigue.

 
         
A chacun son rêve a été une lecture particulière, grâce à son histoire sympathique et qu'on peut définir de "feel-good" mais aussi grâce au chemin qu'a fait ce livre. De l'auto-édition, Paul Ivoire a réussi à créer une deuxième vie à son roman en y apportant des modifications bénéfiques pour encore davantage s'immerger dans le récit. Le premier tome de Manipulation de Juliette Lemaître a été pour le coup une bonne lecture mais sans plus. J'ai apprécié l'effort que fait l'auteure pour créer un univers un peu plus original que les autres dystopies jeunesse, mais j'ai eu du mal avec les personnages trop jeunes et par le manque de risque à cause de ce point. La manipulation mental est un bon thème mais j'aurais aimé que ça aille plus loin, qu'on est vraiment peur pour les personnages... Pour ce qui est de Légende du beau Pécopin et de la belle Bauldour, c'est un petit conte sympathique au temps du Moyen-Âge mais ça ne sera pas le texte que je retiendrai de Victor Hugo.

 
         
Bizarrement, ce qui arrive en bas de mon classement ne sont que des romances. Coïncidence ? Non, je sais que je peux apprécier des romances, il faut y croire ! Mais malheureusement, on peut dire que ce mois-ci, je n'ai pas été gâtée à ce niveau-là. Ne m'appelez pas Blanche-Neige n'a pas été un total échec. Même si j'ai été souvent agacée par l'immaturité des personnages, surtout de Blanche, et de leur jalousie et besoin de possession excessive, j'ai apprécié la grande touche de modernité que Gally L'auteur apporte au conte original de Blanche-Neige et les sept nains. Par contre, les deux derniers livres sont pour moi des catastrophes. Même si je reconnais que Laurent Leoncini amène à Demain je pars... une intrigue assez intéressante, surtout sur la fin du roman, le personnage masculin m'a fait sortir de mes gonds de multiples fois. Entre agissements et réflexions machistes, insultantes, et complètement crétines, je n'ai pas du tout réussi à passer un bon moment en sa compagnie. Heureusement que nous avons le droit au point de vue du personnage féminin. Et pour Calendar Girl d'Audrey Carlan, ça serait plutôt le contraire. Je n'ai pas grand chose à reprocher aux personnages vu qu'ils n'ont pas de consistance. Ou plutôt, la psychologie que l'auteure souhaite créer pour ses personnages ne suit pas au fil du récit. Tout est expédié, la moitié du livre présente des scènes de sexes à répétition et qui ne se démarquent pas les unes des autres. Avec toute cette rapidité, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages et à m'intéresser plus que ça à leur relation, sans compter sur le style mauvais de l'auteure.



Mes acquisitions :
Nous sommes tous des féministes, Chimamanda Ngozi Adichie
Six of crows tome 1, Leigh Bardugo
Villa Taylor, Michel Canesi & Jamal Rahmani 
Calendar Girl : Janvier tome 1, Audrey Carlan
Ne m'appelez pas Blanche-Neige, Gally Lauteur
Manipulation : Les Corbeaux tome 1, Juliette Lemaître
Chronique du tueur de roi : Le Nom du vent tome 1, Patrick Rothfuss
La Cité des méduses, Emmi Itäranta
Triptyque, Karin Slaughter
Irréparable, Karin Slaughter
Rebecca Kean : L'Armée des âmes tome 5, Rebecca O'Donnell
La Voie des oracles : Thya tome 1, Estelle Faye
La Tournée d'automne, Jacques Poulain



Mon prévisionnel d'avril :
         
Je vais commencer le mois avec trois partenariats avec lesquels je suis un peu en retard... Je lis en ce moment La Fille d'avant de JP Delaney qui est un thriller pour le moment captivant. Ça sent le coup de cœur ! Ensuite, je lirai Les Ombres de Brocéliande de Lynda Guillemaud, une courte romance qui j'espère, sera une réussite. Je lirai juste après le nouveau thriller Son dernier souffle de Robert Dugoni dont je n'ai pas du tout entendu parler mais qui devrait me plaire.


         
Après les partenariats, j'aimerais bien vider un ma PAL de 2016 avec d'abord le deuxième tome des Fils-des-Brumes de Brandon Sanderson que j'avais commencé en début d'année mais que j'avais du arrêter faute de temps. Mais cette fois-ci, c'est la bonne ! J'aimerais bien découvrir également Mirage, mon premier roman de Douglas Kennedy qu'on m'a offert à Noël. J'ai bien envie de suivre les personnages dans la chaleur du désert. Et pour finir, il serait bien que je reprenne La Bête humaine d'Emile Zola. Le peu que j'avais lu m'avait beaucoup plu.



Je vous souhaite à tous de bonnes lectures et un bon mois d'avril !

14 commentaires:

  1. Je te souhaite un bon mois d'avril avec de belles lectures !

    RépondreSupprimer
  2. Eh bien, tu as beaucoup lu ! Et tu me donnes envie de lire six of crows !! Dommage pour les romances :/
    Bon mois d'avril à toi ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très contente de ce mois, surtout par rapport aux deux premiers :) Et lis Six of crows, c’est vraiment un bon livre :)
      Bon mois d'avril !

      Supprimer
  3. Owwwh un très jolie bilan ! Je suis entrain de lire Demain je pars !
    Je te souhaite de belles lectures et un bon mois d'Avril :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'espère que tu apprécieras Demain je pars... Pour moi, ça a été un échec malheureusement. Bonnes lectures :)

      Supprimer
  4. Un beau bilan ! J'espère qu'avril sera aussi bon :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je l'espère aussi :p Bon mois avril !

      Supprimer
  5. Oh les belles lectures de mars!!! J'aimerais beaucoup lire Six of crows. Et faudrait aussi que je me penche sur le deuxième tome de Fils des brumes! Bonnes lectures en avril :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Six of crows est vraiment une de mes meilleures lectures de ce début d'année, je te le conseille. Et j'ai vraiment hâte de pouvoir lire le deuxième tome de Fils-des-brumes que j’espère aussi bon que le premier. Bon mois d'avril :)

      Supprimer
  6. Très beau bilan! Tu m'as redonné envie de lire du Douglas Kennedy!
    Et j'adore Charley Davidson!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça sera une première découverte de Kennedy pour moi, j'espère apprécier Mirage. Charley est vraiment une saga géniale qui propose des personnages attachants et une héroïne fraîche et drôle. J'ai hâte de lire la suite !

      Supprimer
  7. Whaou, très beau bilan :D
    J'ai aussi La Bête humaine dans ma PàL, ce roman me fait un peu peur, je vais mettre du temps avant de me plonger dedans je pense mdr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je suis plutôt de ce mois ^^ J'ai lu le premier chapitre en début d'année et j'avais bien apprécier. Contrairement à d'autres de ses romans, Zola n commence pas par de longues descriptions du décor et des personnages. J'espère que tu accrocheras :)

      Supprimer