mardi 25 avril 2017

Son dernier souffle, Robert Dugoni
Tracy Crosswhite, détective à la Criminelle, a repris son travail après le procès sensationnel
 de l'assassin de sa sœur. Encore marquée par cette épreuve, elle se trouve entraînée dans une
 enquête qui menace de mettre en danger sa carrière, voire même sa vie. Un tueur en série,
 baptisé le Cow-boy, assassine des jeunes femmes dans des motels miteux du nord de Seattle.
 Après avoir reçu un message de menaces suggérant que le tueur pourrait s'en prendre à elle,
 Tracy est chargée de mettre la main sur le meurtrier. Les pistes sont minces, le nombre des
 victimes augmente, et elle soupçonne que la solution se trouve dans une enquête pour
 homicide vieille de dix ans, que personne, à commencer par son capitaine, Johnny
 Nolasco, ne souhaite rouvrir. Le Cow-boy toujours en chasse, Tracy découvrira-t-elle
 des preuves qui permettront de l'arrêter, ou bien deviendra-t-elle sa prochaine victime ?



AVIS 


Je remercie NetGalley et Amazon Publishing pour m'avoir permis de découvrir ce thriller. Malheureusement, et j'aurais pu le deviner à la lecture du résumé, je me suis rendue compte que j'avais un wagon de retard. Tracy Crosswhite n'est pas l'héroïne d'un unique roman. Son dernier souffle est bien la suite de sa première aventure, racontée dans Le Dernier Repos de Sarah. Alors on peut dire qu'au départ, j'ai été un peu perdue. Je m'attendais à un début très introductif sur la vie personnelle de la détective, particulièrement sur le meurtre de sa sœur. Mais, comme cette histoire a déjà été racontée quelque part, l'auteure n'en rapporte que des bribes. Je voulais vraiment comprendre le comportement et la psychologie de Tracy, et pour cela il aurait fallu que je lise le premier livre. Donc, dès le début de cette chronique, je vous préviens : si vous aimez en apprendre davantage sur la psychologie des personnages et sur leur passé et passif, je vous recommande de lire d'abord Le Dernier Repos de Sarah avant d'entamer celui-ci. Néanmoins, tout en ayant commencé par ce thriller-là, j'ai réussi à me situer dans l'histoire. L'enquête est différente, seul son lien avec la détective semble se rapprocher de la première. Car Tracy, fragilisée, va se lancer dans cette nouvelle investigation tout en mettant en danger sa carrière et bientôt sa vie. Elle a sur ses épaules le devoir de retrouver un tueur en série. Surnommé le Cow-Boy, il enlève différentes jeunes femmes afin de les tuer au sein de chambres de motels. Mais lorsqu'elle reçoit un mystérieux message qui lui informe des projets de ce tueur, l'enquête prend une toute autre ampleur : Tracy pourrait être la prochaine victime. 

Je dois dire que j'ai trouvé la première partie du livre terriblement lente et répétitive. Souhaitant sûrement apporter un réalisme à toute épreuve, l'auteur met du temps à faire monter la sauce. Il faut véritablement attendre la moitié du livre pour enfin passer à l'action. Dès ce moment-là, l'intrigue prend une toute autre tournure, essayant de se débattre entre la recherche de ce tueur en série et son lien avec une affaire vieille de dix ans que personne ne veut ouvrir à nouveau. J'ai passé un bon moment à partir de ce moment-là. Robert Dugoni réussit à apporter de l'intérêt à son thriller même si j'aurais apprécié que cela arrive plus tôt dans l'histoire. Ensuite, j'ai trouvé l'enquête assez classique même si au final on se prend au jeu face à ces différents suspects. Le suspense est présent jusqu'à la fin, l'auteur appréciant nous mener par le bout du nez. Alors, même si j'aime beaucoup lorsque les personnages au sein d'un thriller sont bien développés et approfondis, j'ai trouvé que ça prenait le pas sur l'intrigue-même du roman. J'aurais aimé un mélange plus homogène mais je ne m'inquiète pas réellement pour ce roman qui, je pense, trouvera facilement son public.



CONCLUSION
 Un thriller qui met du temps à se mettre en place à coût de
descriptions et de répétions dans la première moitié du roman.
 Ensuite, l'action prend le relais et nous embarque dans une
 aventure sympathique mais qui ne sort pas non plus des
 sentiers battus. L'auteur réussit néanmoins à garder le
 lecteur en éveil au sein de ce suspense constant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire