mardi 13 janvier 2015

Mademoiselle Else
 
Arthur Schnitzler
Le Livre de Poche
Septembre 2013
1ère édition : 1924
94 pages
Classique, Nouvelle




Une jeune fille de la bourgeoisie viennoise, en villégiature avec sa tante dans un palace italien, apprend que son père, ruiné à la suite de malversations financières, ne pourra être sauvé du déshonneur et de la prison que si elle parvient à soutirer à un ancien ami de la famille, le marchand d'art Dorsday, une somme importante. Celui-ci lui promet l'argent à la condition qu'il puisse la contempler nue.








Premier livre que je lis avec cette forme de récit, et je suis loin d'être déçue. Cette petite nouvelle s'est révélée très intéressante et amusante.

Comment Mademoiselle Else peut réussir à demander une aussi grosse somme à Mr Dorsday et à accepter ce marché qui pourrait la déshonorer ? Impensable pour cette jeune fille. Mais le futur de sa famille est en jeu, et elle seule peut la sortir de ce désagrément.

J'ai vraiment beaucoup apprécié cette nouvelle. Elle m'a d'abord surprise par le genre qui est le monologue intérieur, pour ensuite ne plus réussir à sortir de l'histoire. Nous sommes littéralement dans la tête d'Else. Elle nous exprime ses pensées, ses désirs, ses dégoûts. Tout ce qui passe dans cette petite tête nous est retranscrit et le style est très entraînant grâce à des phrases courtes, qui nous plonge entièrement dans le récit. À certains moments, elle saute du coq à l'âne, mais le lecteur ne perd jamais le fil pour autant.

Else se montre assez sympathique pour le lecteur par son côté ironique et humoristique dans la manière dont elle se voit et surtout dont elle voit les autres personnages qui ont l'air tous un peu pathétiques face à elle (surtout les hommes).

Seule chose qui m'a dérangé : j'ai eu l'impression à un moment donné qu'Else tournait un peu trop en rond et que ça alourdissait le récit, mais la fin rattrape ces moments de répétitions. J'ai adoré e style de l'auteur, et je me laisserais bien tenté une nouvelle fois pour l'une de ses œuvres. 


"Belle, je suis belle ! Regarde-moi, nuit ! Montagnes, regardez-moi !
 Ciel, regarde comme je suis belle."
 
 
CONCLUSION
Une nouvelle sympathique qui m'a fait sourire grâce aux
 pensées parfois prétentieuses d'Else et grâce à cette forme de
 discours qui m'a beaucoup plu.
15/20
5/100


AUTRES AVIS SUR CET AUTEUR

12 commentaires:

  1. Ce livre à l'air vraiment intéressant, je ne connaissais pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne connaissais pas, il a fallu qu'il soit obligatoire pour un de mes cours pour que je le découvre et je suis plutôt contente :)

      Supprimer
  2. C'est la première fois que j'entends parler de ce livre et il pourrait être sympa à lire. Mais je ne l'ajoute pas dans ma wishlist, elle est déjà pleine à craquer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends j'ai le même problème. À défaut d'avoir une pal gigantesque, c'est ma wish list qu'il faudrait que je refrène ^^

      Supprimer
  3. Je connaissais pas du tout, mais ta chronique me donne envie de découvrir l'auteur et cette oeuvre! Merci :)

    RépondreSupprimer
  4. Je te jure que tu ne regretteras pas de lire L'écorchée, la suite du Chuchoteur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère, je vais essayer de le tenter cette année ! :)

      Supprimer
  5. Je ne connaissais absolument pas, mais cette nouvelle pourrait m'intéresser :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes les récits à la 1ère personne, et une histoire qui se passe au XXème, ça devrait sûrement le faire :)

      Supprimer
  6. Je ne connaissais pas non plus mais ce que tu dis du récit m'intrigue vraiment. J'aime beaucoup ce genre de narration et l'histoire me parle assez. Je retiens ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et puis ce n'est qu'une centaine de pages donc tu n'a spas vraiment le temps de t'ennuyer ^^

      Supprimer